ClioS (Clio on stage)

 

Le projet « Clio en scène : Faire l’histoire — l’histoire immédiate sur la scène britannique » (Projet Emergence, Sorbonne Université, 2019-2021) ambitionne de rassembler des spécialistes des études shakespeariennes, de théâtre français et de littérature comparée, des historiens de la première modernité et de théâtre contemporain, ainsi que des praticiens du théâtre vivant, pour qu’ils réfléchissent ensemble à l’appropriation de l’histoire récente ou immédiate au théâtre. L’étude prendra différents formats : ateliers de travail, séminaires, journées d’étude, colloque, rencontres avec des professionnels à l’université et hors les murs, y compris à destination du grand public. Elle débouchera sur des publications scientifiques (numéros de revue, ouvrage collectif), ainsi que sur la création d’un site qui rassemblera une base de données, des notices et des vidéos sur un corpus de pièces historiques de la première modernité et de pièces contemporaines.
Ce projet naît du constat que le théâtre contemporain comme le théâtre de la Renaissance marquent une prédilection pour les sujets ressortissant à l’histoire immédiate. Or cette histoire est d’abord représentée par le prisme de l’individu, et tout particulièrement par le biais de l’inscription d’un traumatisme historique dans l’intime et dans les corps souffrants des individus qui la font. Mais en raison même de la proximité entre les événements qu’elle représente et le temps de la représentation, la représentation de l’histoire immédiate (ou récente) est une forme éminemment «politique »: elle est commentaire direct ou indirect d’une situation contemporaine de la représentation qui ne pourrait pas être montré autrement que par ce détour. Partant de ces remarques générales, le projet se donne pour objectif d’explorer comment les événements historiques sont appréhendés sur scène à travers le prisme d’individus souffrants aux prises avec les traumatismes de « l’Histoire » en train de se faire. On tentera de montrer comment le théâtre écrit / invente des formes dramaturgiques et des stratégies pour faire sens des événements pour « faire histoire » et déconstruire de manière critique les récits idéologiques constitués. On s’intéressera enfin à la perspective des professionnels du théâtre, qui créent des mises en scène pour ces traumatismes et élaborent leur propre dramaturgie de / pour l’histoire.

Ce projet est animé par Elisabeth Angel-Perez et Line Cottegnies (Sorbonne Université).


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search